Le 13 juin 2017 par TechTic&Co
Technobot 2017, 650 jeunes au gymanse de Yutz ! Viviviant, énergisant, stimulant !

La sixième édition Technobot s’est achevée vendredi 9 juin sur le cri de victoire du l’équipe du collège d’Aumetz. Un cri revigorant, tout en simplicité et étonnement. La joie soudainement incarnée.

Auparavant, les arènes s’étaient agitées autour du combat de sumo. Un combat pour la gloire, hors concours, mais certainement le plus disputé. Deux robots, face à face, capteurs contre capteurs, cherchant à faire sortir l’autre du cercle. Trois ou quatre essais où chaque robot se neutralisait. Force identique, forme identique. Les machines allaient devoir ruser. Chanel 5 prend l’avantage. Les filles, maîtres de l’engin, hurlent et vrillent les tympans. Le coup d’après, c’est son challenger qui prend l’avantage. Le lycée interprofessionnel de Boulay rend la clameur. Les visages se tendent aussitôt lors de l’ultime manche. Yeux rivés sur l’arène, mains jointes devant le visage. Technobot, c’est pour rire, mais ça ne rigole pas. Chanel 5 l’emporte, d’un cheveu. La ceinture version champion de boxe est à eux. La musique Eye of Tiger peut retentir.

Le matin, l’ambiance était bien plus soft. L’arrivée des quarante équipes des quatre coins de l’académie Nancy-Metz, mais surtout de Moselle, là où le concours a pris racine, 31 collèges, 9 lycées, se fait tranquillement. En un rien de temps, le gymnase Jean-Mermoz de Yutz, lieu fétiche des finales Technobot, devient une ruche bourdonnante.

Les élèves, chacun à leur place dans leur paddock prennent soin de leurs bébés. Ça soude, ça visse, ça vérifie, ça râle ou se réjouit. L’ambiance concours est en place. Les organisateurs, professeurs, élèves réquisitionnés et bénévoles s’activent. Inscriptions, contrôles techniques, rappel du règlement, lancement des séries. Il faut être précis tout en allant vite. Une gageure. Un sprint après la préparation marathon tout au long de l’année. Pour au final, ces cris, cette joie, ces déceptions aussi et une journée qui restera gravée en la mémoire de chacun.

C’est ça l’esprit Technobot. C’est pour cela que ce concours s’est créé, par la volonté de deux professeurs de techno, et qu’il n’a cessé de grandir au point de devenir aujourd’hui une incroyable machinerie à la minutieuse organisation.


Heureusement, il y a le comité de pilotage et tous ses acteurs dont TechTic & Co. Chacun ayant pris leur part de travail.
Heureusement, il y a les professeurs de techno, mais aussi tous les autres, qui sont venus apporter leur soutien à l’informatique, à la composition des différents jurys, au micro, etc. D’autres qui ont prodigué leurs bons conseils et permis le bon déroulement de la journée.
Heureusement, il y a les chefs d’établissement qui ont su créer les bonnes conditions du concours.
Heureusement, il y a eu l’organisation des phases éliminatoires en Moselle-Est, Meurthe-et-Moselle nord, Thionville, Meuse, Vosges, car impossible d’accueillir tous les participants sans une phase de pré-sélection.
Heureusement, il y a nos partenaires,
Conseil Départemental, fidèle parmi les fidèles, avec sa subvention et le transport offert aux collèges Mosellans.
Crédit Mutuel et son indispensable sponsoring.
Com’Vous Voudrez, l’agence de communication qui a filmé et retransmis en direct sur écrans les combats
Le lycée Saint-Vincent-de-Paul d’Algrange, qui, chaque année, dessine nos tee shirt.
ThyssenKrupp, nouveau partenaire industriel, venus prêter main forte aux jurys et parler avec les élèves de leurs métiers, de leur usine version futur.
– L’UIMM, Union des industries technologiques, autre nouveau partenaire venu avec Nao qui n’a pas eu peur d’interpréter le Gangnam style et laisser les gosses pantois avant de les faire passer à la réalité virtuelle, avec un film les plongeant dans la réalité magique des industries du futur.

 

 

 

 

C’est la volonté de Technobot. Une journée festive, aboutissement d’un travail amorcé tout au long de l’année en classe. Apprendre en faisant, en s’amusant, en créant. Apprendre dans une dynamique de groupe, en liaison avec les lycées et désormais les industries partenaires. Une petite graine de technologie plantée pour peut-être pousser vers les filières technologiques et des métiers auxquels les collégiens ne pensent pas toujours.

Merci aux élèves et leurs robots
Merci aux professeurs qui se sont investis sans compter
Merci aux partenaires sans quoi rien ne pourrait être fait.
Merci à tous et rendez-vous pour Technobot 2018 qui annonce déjà un nombre de participants record.

Classements généraux. Résultats finaux :

1er. Collège Lionel terray Aumetz
2e. collège Charles de Gaulle, Fameck
3e. Collège Jacques Monod, Hayange.
1er Lycée Mendes-France Epinal
2e et 3e. Lycée Condorcet Schoeneck.